Étapes 22-23 – Un deux en un

Et voilà, la montagne est franchie…

Dans ma petite vidéo de début de journée, je vous annonçais mon intention de compléter, si possible, les 30 km en une étape, afin de profiter d’une journée de congé lundi. Et bien, mission accomplie! C’est donc avec 30 km dans les mollets que je prends quelques minutes pour rédiger ce billet.

Le levé du jour m’améne donc vers 6h30 sur les pentes des collines de Seki pour une montée d’une dizaine de kilomètres. Il fait relativement froid et le vent souffle de face, mais la route est agréable et moins raide que ce à quoi je m’attendais. Sans doute étais-je resté avec le souvenir de Hakone encore trop présent dans mon esprit.

Les routes sont désertes. Nous sommes dimanche matin et apparemment la grasse matinée dominicale est une tradition que les Japonais ont adoptée. Je traverse quelques petits villages sans rencontrer âme qui vive. Vient ensuite la forêt et quelques tronçons où je me sens réellement perdu au milieu de nulle part. Quelques souvenirs de la vieille route du Tokaïdo parsèment le chemin ici et là : de vieilles pierres, des bornes, l’un ou l’autre petit temple et un vieux cimetière perdu dans les bois… C’est très joli, mais l’atmosphère de la route historique n’est pas aussi présente qu’elle l’a été lors de certaines étapes précédentes. Avec la montée, la température descend légèrement en-dessous de zéro et quelques traces de neige au sol sont présentes… Pas de quoi inquiéter le Canadien en moi…

L’arrivée au col se fait tout en douceur puis c’est la descente en direction de Tsuchiyama : il me reste 18 km à parcourir si je veux compléter les étapes 22 et 23 aujourd’hui. J’ai de bonnes jambes et, comme me l’a suggéré plusieurs fois une personne qui m’est très proche (et qui se reconnaîtra), je parle à mes cellules pour mobiliser mon énergie et terminer les 30 km aujourd’hui. C’est ainsi que s’achève une bonne journée de marche, mon arrivée à Minakuchi étant même saluée par la tombée de quelques flocons de neige.

Demain, ce sera un repos bien mérité ! Il me reste 3 étapes à réaliser pour boucler la totalité des 520 km de la route du Tokaïdo et il n’y a, en principe, plus d’obstacles majeurs sur la route, d’autant plus qu’à partir de mardi, je ne marche plus qu’un jour sur deux, de manière à arriver à Kyoto le 23 décembre, jour de mes 50 ans. Je m’étais en effet ménagé 2 jours au cas où mon programme ne se déroulerait pas comme prévu. Mais étant donné que j’ai suivi à la lettre mes plans depuis mon départ de Tokyo, la fin de parcours n’en sera que plus confortable…

Merci à vous d’être encore en train de me lire pour la 23ème étape.
Votre fidélité durant toute cette aventure a été pour moi d’un énorme soutien en plus d’être une source constante  de motivation. Merci !

Demain, je prends congé de blogue, alors je vous dis à mardi !

Nicolas

Merci de partager !

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *