Une visite à un vieil ami

Aujourd’hui, mercredi 22 novembre. Un jour dédié au repos de mes muscles et de mes articulations. Je savoure un peu de farniente, mais pas trop, ce n’est pas vraiment mon style. Je prends donc la matinée pour aller rendre visite à un vieil ami, que j’ai rencontré pour la première fois il y a 33 ans. Il ne se trouve qu’à 15 petites minutes de train de l’endroit où je me trouve.

Le Daibutsu de Kamakura, le Grand Bouddha de bronze, est un monument visité chaque année par plus de 2 millions de personnes. Haut de plus de 13 mètres, il s’agit de la plus grande statue de Bouddha en bronze au monde. La statue date du XIIIe siècle et était autrefois abritée par un bâtiment en bois. Celui-ci a été emporté par un tsunami en 1498 et, depuis, la statue se trouve à l’air libre.

L’endroit est paisible, et très peu fréquenté au moment où je m’y rends. Kamakura, c’est la quiétude d’une petite ville balnéaire, avec sa vieille voie de chemin de fer qui se faufile entre les maisons et ses nombreux temples. On a du mal à croire que cette petite bourgade fût jadis la capitale du Japon. Aux alentours du Daibutsu, comme dans le reste de la ville, on entend la nature respirer.

Nourri de ce bol d’air, je retourne me reposer. Pas question d’aligner trop de kilomètres à pied aujourd’hui, même si la tentation est grande de refaire la tournée de la ville et de ses magnifiques monuments historiques.

Retour donc à mon petit hôtel pour un après-midi consacré à un peu de travail.

Demain matin, nouveau départ ! Ce sera ma troisième étape : 21 kilomètres qui me mèneront à Hiratsuka en longeant la côte, jusqu’à l’autre côté de la rivière Sagami, immortalisée depuis des siècles sur bon nombre d’estampes japonaises.

Merci à vous de me suivre !

Nicolas

Maintenant que ma marche a commencé, je vous invite à marquer votre soutien à l’organisme pour lequel je réalise cette action, Continents Pluriels. Votre contribution, aussi petite soit elle, fera une différence concrète dans la vie de plusieurs enfants. Merci d’avance pour eux !
> Pour contribuer, cliquez ici

 

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *